commentaire fait sur les modalités de publication de photos

Publié le par étudiants des ag de nantes

    Nous publions ce commentaire pour sa valeur informative, n'étant pas omniscients, nous sommes toujours preneurs d'informations utiles, d'autant plus si elles permettent de corriger des erreurs. Le commentaire tend à remettre en question le blog et le mouvement par des aspects formels, en faisant valoir que les principes sous-jacents à nos publications ne sont pas respectés. L'erreur et humaine : nos moyens et nos connaissances sont limitées, il s'agit là d'une erreur de mise en page que nous avons corrigé.
    La fin du commentaire (concernant les actions et les propos au sens vague) est bien sûr un parti pris, qui plus est,dépourvu de substance.
    Nous rappelons que le forum de l'université est à disposition et que nous souhaitons avant tout rester une plateforme d'information et de réflexion pour le mouvement, ainsi nous encourageons les détracteurs du mouvement à contenir leur ressentiment et à se montrer constructifs.


Par dérogation au principe général d’interdiction de publication sans autorisation, on considère que s’agissant de groupe de personnes dans un lieu public ou de scènes de rue, il n’est pas nécessaire d’obtenir le consentement des personnes photographiées pour la publication de leur image.

Cette dérogation doit néanmoins répondre aux conditions cumulatives suivantes :

- il doit s'agir d'un lieu public.

- il ne doit pas y avoir de cadrage restrictif ?

- il ne doit pas y avoir d'atteinte à la vie privée.

1.2.2 Les images illustrant l'actualité

Aussi lorsque des photographies sont prises lors d’événements d’actualité ou de manifestations publiques, elles peuvent être publiées sans autorisation des personnes photographiées et ceci en application du principe d’un droit reconnu à l’information.

Cette règle n’est pourtant pas absolue :

- il doit s’agir de l’illustration de l’actualité immédiate,

- il ne doit pas y avoir d’atteinte à l’intimité de la vie privée,


Bref, les journaux respectent le droit à l'image en photographiant les AG, vous non en publiant la photographie des journalistes de FR3.
Si vous voulez que votre mouvement soit crédible auprès des personnes qui ne sont à la base pas POUR, commencez par respecter les valeurs que vous sous entendez et clamez défendre.
En attendant, vous vous couvrez vous-même de ridicule et vous rendez totalement pas crédibles par l'incohérence des propos tenus et des actions menées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article