Bilan de l’AG de Lettres et Sciences Humaines du mercredi 21 novembre

Le mercredi 21 novembre à 14h

Bureau adopté (2 Sud, 4 non syndiqués)

Ordre du jour  adopté:
1/ infos (sur journée du 20 novembre)
2/commissions
3/moyens et perspectives
-vote électronique
-démission du président
-manif de demain
-blocus

1/ infos
Demain (jeudi 22 novembre) réunion inter UFR à 10H

Intervention du collectif libérons la monnaie (cf. le tract du collectif, contact pour documents et bibliographie vidal.mothes@wanadoo.fr ou 02 40 89 32 03)

Blocus en droit (jusqu'à mardi 27 novembre inclus)par le même procédé (591 pour, contre 587). et condamnation du vote électronique

Compte rendu de l’AG du personnel
motions adoptées unanimement :
-condamnation du recours (répété) à la police (particulièrement de la BAC)
selon la présidence la police est intervenue d’elle même mardi, mais n’a pas répondu à la question de savoir si elle condamnait le recours à la violence. La présidence prend parti, dans les faits, pour la LRU. Elle n’a pas été élue pour l’appliquer.
-condamnation de la fermeture administrative
-opposition à la consultation électronique imposée par la présidence
-pour l’abrogation de la LRU
Prochaine AG demain à 12h

L’AG de STAPS  à voté le blocus (300 personnes présentes).
Nouvelle AG pour le reconduire demain (vendredi 23 novembre) à 8h.

Intervention sur une altercation le 12 novembre sur le parking du CROUS et une plainte qui aurait été déposée par l’UNI pour une dégradation contre une personne innocente, appel à des représentants de l’UNI pour le retrait de la plainte (apparement contre X), des explications (pourquoi lui ?) et des excuses.

Blocus en Sciences (jusqu'à lundi 26 novembre inclus) par un vote (650 contre, 700 pour, 100 abstention), le vote électronique a été majoritairement condamné.
L’occupation de nuit a été proposée par l’AG sous certaines conditions.
Le doyen proposerait une ouverture jusqu’à 23h chaque jour.

Intervention pour informer et prevenir de la présence de la BAC aux abords de manifs.

Sur la réunion d’info au CIL la semaine dernière :
-proposition de journées de cours banalisées
-obtention de lever et de ne pas appliquer de sanction pendant la durée du mouvement
-contrôle continu suspendu
-salles à disposition

Point sur la journée d’hier :
700 000 personnes en France (3000 à 4000 étudiants sur Nantes).
Bilan sur l’action à la présidence qui avait pour but de voter symboliquement la démission de Lecointe.

Point sur la mobilisation en France, globalement en bonne forme, voir en regain de vigueur (ex : Rennes bloquée à nouveau, Bordeaux en blocus).

2/Commissions

Commission action : une réunion serait prévue ce soir et demain soir.

Commission externe
-présence à l’AG du personnel
-présence à l’AG de l’éducation nationale (un consensus n’émerge pas)
-les lycéens arrivent à se mobiliser mais rencontrent des problèmes avec l’administration de leurs lycées.

Proposition de réunion des commissions demain à 18h.

Un intervenant au nom des postiers :
-salut et encouragement à l’AG
-soutient même si leur grève s’arrête
-de nombreux parents d’élèves se sentent concernés par le mouvement (facs et lycées)

3/Moyens et perspectives

Vote majoritaire pour la démission de la présidence

Sur le vote électronique :
-intervention contre le vote sur Internet et pour le vote à bulletin secret
-le CEVU n’a pas voulu statuer sur le vote et beaucoup ont demissioné. (une lettre de démission ici : 
FORUM DE LA COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE 2007)
-vote en AG pour et par les étudiants, pas par la présidence
-des étudiants ont prouvé la possibilité, aisée, de tricher, en usurpant les codes d’accès d’étudiants (prise du login sur le forum net de la fac et changement du mot de passe après sur la campus), cet essai malheureusement réussi à été effectué sous contrôle de la presse et devrait être publié dans Ouest France.
-la question de la consultation est décontextualisée

Sur les présences et la représentativité :
-peur de se faire huer pour les anti blocus ?
-responsabilité personnelle en jeu, l’absence est une responsabilité à assumer.
-même si il y a blocus, les étudiants doivent venir à l’université et s’informer.

Manif de demain (jeudi 22 novembre):
A 15h avec les lycéens à Commerce

Tour de parole sur le blocus :
-droit à la connaissance autant que grève
-quel sera le droit à la connaissance si la LRU est appliquée ?
-une boursière avant opposée au blocus, désormais pour, car il lui permet de s’exprimer.
-Pb pour se rendre à toutes les AG.
-intervention poétique, tant mieux pour l’engagement, tant pis pour ceux qui ne s’engagent pas, citation de la Béotie « ils sont grands car nous sommes à genoux)
-discussion sur la possibilité de dissociation de la position individuelle face à la LRU et face au blocus : il n’y a pas de blocus s’il ny a personne, tout le monde veut la reprise des cours mais l’abrogation de la LRU.
-un blocus n’est pas voter des vacances hebdomadaires, mais se mobiliser.
-la mobilisation est primordiale.
-le blocus permet de prendre du recul et une prise de conscience de la force du nombre.
-demande de plus d’information sur les actions
Le blocus est massivement adopté jusqu’à l’AG de mercredi 28 pour déterminer la suite des évènements.

N'hesitez pas à réagir ou à ajouter ce qui pourrait manquer au bilan (et seulement au bilan).