Bilan de l'AG du 8 novembre 2007

Ag de 10h30 en amphi C et E en droit.
1600 étudiants présents.

Ordre du jour : 
1-Rappel du jour précédent: Images et Bilan.
2- Cette après-midi : manifestations.
                                   Coordination ce week-end à Rennes.


Problème avec les médias, des caméras et d'autres journalistes sont entrés : Obligation de relancer un vote car les médias veulent assister à l'AG. Alors qu'il avait été décidé dans une AG précédente du refus de la presse.

Acceptons-nous la présence des médias durant l'AG ?
Abstention : 194
NPPV : 3
Contre : 687
Pour : 548

*La presse écrite tente de rester*

Il est proposé : de faire une AG indépendante pour le CIL.
                            de préciser les raisons du blocus ainsi que les revendications.
                            de voter le blocus en début d'AG.
                            de faire un point sur les idées afin d'améliorer la situation.
                            de faire une AG pour le droit.

*Rappel de la plateforme de revendication : contre la loi d'autonomie, pour le soutien des luttes en cours. Pour la création d'une université publique et gratuite.
Un professeur intervient : Les professeurs ont analysés la loi et rejoignent les revendications étudiantes. Il précise qu'il ne faut pas s'attendre à un soutien massif de la part des enseignants. Les professeurs vont organiser une réunion entre eux avec le personnel de la fac.

Une proposition par rapport à l'occupation des locaux durant la nuit est faite selon laquelle il faut continuer cette occupation.
2- Cet après-midi

Journée nationale de manifestation. Décidée par la coordination de toulouse : Mardi semaine dernière et aujourd'hui.
Un étudiant propose une manifestation aujourd'hui à 15h au départ du Tertre en direction de la présidence en raison qu'ils aient fait intervenir la police sur le Campus ce qui n'avait pas été vu depuis très très longtemps.

Un vote est proposé pour un départ en manifestation à 15h.

Pour : Majoritaire.

En raison des réclamations pour le vote du blocus immédiat, il est proposé de changer l'ordre du jour.

Le vote est proposé.

Contre : Majoritaire.

3- Coordination nationale.

*Tout le monde en a marre d'attendre car ça fait 2h30 que l'on est entassés et que l'alarme anti-incendie s'est déjà enclenchée deux fois*

Il est voté que 5 personnes seront envoyées à Rennes avec un mandat semi-impératif.

*6 personnes se proposent*

Il est décidé qu'ils voteront eux-mêmes pour choisir qui ira à Rennes cette fin de semaine pour la coordination nationale.


4-Blocus
Un étudiant élu au CEVU affirme qu'il est élu tout les deux ans par bulletin secret dont le pourcentage de participation est de 20% en droit et de 9% sur l'ensemble de l'université. Que par conséquent il est élu par moins de monde qu'il n'y en a dans l'AG et donc l'AG est plus légitime.
Quelqu'un dit que les étudiants boursiers ne peuvent pas redoubler. Un autre étudiant propose qu'un vote se fasse par UFR pour plus de légitimité.
Un aute rétorque qu'il ne sert à rien de refaire un vote alors qu'il a été fait à l'AG précédente.
Une étudiante en licence 3 dit que c'est son second blocus et se demande quelle valeur aura son diplôme.
Un étudiant dit qu'hier le blocus a été voté par 700 personnes et que grâce à cela on est aujourd'hui tous réunis par le blocus. Il propose de prendre ce moment afin de se renseigner et de manifester. Il propose un blocus pour plusieurs jours et reconductible.
Quelqu'un affirme que cette loi atteint toute l'université. Et refuse d'accepter de faire des votes par filières. Qu'il faut choisir ses priorités.
Un étudiant de droit demande quelle aura la valeur du diplôme si il y a "régionalisation". Il appel à voter le blocus en masse.
Un étudiant en L3 dit qu'il y a deux ans il y a eu blocus pendant deux mois et que pourtant il a validé son année et que par conséquent le blocus n'empêche aucunement d'avoir son année.
Un étudiant précise qu'il comprend "ces frileux" qui craignent pour leurs examens  mais qu'il n'est pas d'accord. Que c'est justement grâce au blocus que les boursiers ne risquent pas de se faire voir annuler leur bourse en participant aux manifestations et au mouvement. Que la logique de ceux qui sont contre le blocus est une logique individuel. Et qu'au contraire il faut agir dans une optique collective pour lutter dés maintenant contre cette loi. Que la CFDT appelle à la grève reconductible.
Un étudiant d'histoire dit que le blocage c'est autant en informations et que cela permet les manifestations.
Un autre cite :" La démocratie c'est la tyrannie de la majorité". Que ce n'est pas parce que Sarkozy est élu qu'il ne faut rien dire. Et que de plus même les étudiants en langues sont concernés.
Un autre cite le doyen de droit : " Si ce n'est pas une AG spécifique au droit qui déclare le blocus, il ne l'acceptera pas." Il ajoute que lundi il y aura une AG en droit à 11h. 

*Le débat à duré encore un bon bout de temps*

Le vote est : Le blocus est-il reconduit? Si oui ce sera jusqu'à Mardi.
NPPV et abstention : pas beaucoup du tout
Pour et Contre : Pour à vu d'oeil plus que la majorité!

Le blocus est donc reconduit jusquà Mardi.


Suite à cet article il y a eu des commentaires :
Cyril a dit :
Vous avez raison de continuer le blocus car c'est une maniere de montrer ce que sera l'Université si la loi est appliquée (blocus à l'entrée en L1 et aucun redoublement de possible). Etant moi meme boursier, je me suis renseigné aujourd'hui au CROUS vu que j'ai un parcours atypique : en fait, il est possible d'avoir 3 inscriptions en DEUG (L2), 2 en Licence (L3). ça fait donc 1 redoublement possible sur les 2 premieres années de licence, 1 redoublement possible en L3. Pour les Master, aucune idée par contre. Un diplome est un diplome : lorsqu'il y a eu la crise du CPE a fait interrompre les cours pendant deux mois, les personnes qui ont postulé en école d'ingénieur ont été acceptées sans probleme. Du moment qu'on a les pré requis pour aller à l'échelon supérieur, il n'y a aucun probleme quant à la validité du diplome. En tout cas, le blocus de l'Université peut durer jusqu'aux vacances de Noel sans probleme vu qu'on a fait les 5 semaines reglementaires (la présidence en avait parlé lors de la crise du CPE) pour valider le 1er semestre. Voila, je suis avec vous pour continuer la lutte qui sera bien plus dure que celle concernant le CPE car Sarkozy a été élue à une écrasante majorité pour appliquer une politique dont tout le monde connait maintenant les conséquences sur la Vie !